Episode 16

Mardi 10 novembre 1964

Tentative de rapprochement  

Le manoir Harrington à Peyton Place est hanté par son présent. Betty Harrington, qui s’appelait autrefois Betty Anderson, y vit désormais, hantée par son passé. 

Au manoir des Harrington, Betty regarde le portrait de Samuel Peyton (1845-1912), le père de Martin Peyton. [Samuel Peyton aurait fondé Peyton Place. On dit que Peyton Place a été fondée il y a 315 ans. Or, Samuel Peyton aurait également été le père de Martin Peyton. Nous n’avons pas été en mesure de résoudre cette énigme.]


Betty se retourne et parle à Christine Gordon, la femme de chambre, qui est entrée dans le vestibule en portant des magazines. 

Betty décide de délester Christine des magazines pour les apporter à Catherine à l’étage. Elle espère ainsi briser la glace entre elles. 

Peine perdue ! Catherine est extrêmement froide avec elle. Betty dit à sa nouvelle belle-mère qu’elle espère qu’elle se sent mieux. Elle fait de son mieux pour être gentille, mais voit ses efforts détruits par le comportement de sa belle-mère. 

Catherine lui dit qu’il ne sera plus nécessaire pour elle de lui apporter les magazines. Elle préfère que ce soit Christine. 

Norman frappe à la porte et entre. Catherine le salue chaleureusement. Betty se sert de son arrivée comme excuse pour partir. 

Catherine s’attend à ce que Norman reste, mais il se retourne, appelle Betty et la suit dans les escaliers. 

Betty informe Norman qu’elle va sortir. Norman essaie de la rassurer en lui disant que sa mère a besoin de temps pour faire confiance à  quelqu’un. Il remonte à l’étage pour parler avec elle. 


Dans la rue, Betty croise Constance. Constance lui présente ses meilleurs vœux pour son mariage. Elles parlent un bref instant d’Allison.

Puis Betty se rend au Peyton Professional Building où le Dr Rossi et d’autres professionnels ont des bureaux à l’étage. C’est également l’entrée du Clarion, situé au rez-de-chaussée. 

Betty entre dans le bureau du Dr Rossi et attend que Laura termine un appel téléphonique. Laura Brooks, la veuve du médecin que Rossi a remplacé, lui fait savoir que le médecin n’est pas là pour l’instant. Betty souhaite l’attendre. 


Le docteur Rossi entre dans la librairie et discute avec Constance. Il lui propose un rendez-vous. Il doit retourner à son bureau pour un moment et lui propose de l’attendre dans sa voiture pour gagner du temps. Constance est intriguée par ce mystérieux rendez-vous. 

Michael arrive dans son bureau et découvre Betty qui l’attend. Laura demande si elle doit prendre le dossier de Betty. Rossi répond qu’il l’a déjà sur son bureau. 

Il félicite Betty pour son mariage. Elle lui avoue qu’elle n’a pas encore dit à Rodney qu’elle a perdu leur bébé. Elle lui demande : « Qu’est-ce que vous en pensez ? » Rossi lui retourne la question. 

Il pense qu’elle doit en informer Rodney au plus vite. Betty s’en va. Laura attend un moment, puis entre pour parler avec le médecin. 

Elle lui dit que Leslie voulait qu’elle aille à New York pour accoucher en privé. Puis elle invite Rossi au country club, mais il refuse. 

Il est déçu de la façon dont Laura se comporte en parlant de Betty. Il juge que c’est trop « cancanier » à son goût. Laura a l’air abattue. (Le country club n’est jamais montré dans la série.) 

Le Dr Rossi sort du Peyton Professional Building et monte dans la voiture avec Constance qui l’a attendu. Laura les regarde par la fenêtre du bureau. Constance demande où ils vont. Il répond que c’est une surprise. 


Le Dr Rossi et Constance arrivent à la maison de la plage. Ils entrent et il essaie de lui parler du cottage. Mais elle le connaît déjà. 

Rossi lui dit qu’il l’a loué à Eli Carson, un de ses patients qui souffre de bronchite chronique. Cependant, le médecin n’est pas au courant de la triste histoire qui a eu pour théâtre la petite maison. 

Constance l’informe qu’une femme, Elizabeth Carson, y a été assassinée 18 ans plus tôt. Cela semble la mettre mal à l’aise. Michael s’en étonne, car le drame a eu lieu il y a longtemps. 

Il lui demande de se détendre et l’invite à dîner ici. Il a acheté deux steaks pour l’occasion. Elle téléphone à la maison pour prendre des nouvelles d’Allison. 

Le seul téléphone de la maison Mackenzie sonne et Allison descend pour y répondre. 

Constance lui dit qu’elle ne sera pas à la maison pour le dîner. Allison devine que sa mère est en train de dîner avec un sombre inconnu romantique. 

Constance dit à sa fille qu’il y a un rôti dans le four et qu’elle peut se préparer une salade. 

Puis Rossi aide Constance à enlever son manteau. Il lui offre un verre et lui dit de se détendre, car elle a l’air vraiment tendue. Rossi lui dit qu’elle a l’air d’avoir vu un fantôme. Elle répond que c’est le cas. Il lui demande de lui en parler, mais elle est réticente à vouloir le faire. 


Pendant ce temps, à la maison des Anderson, George veut inviter Betty, Rodney et Julie à dîner au Colonial Inn pour fêter le mariage. 

Le carillon sonne. Rodney est venu chercher Betty. George l’accueille chaleureusement. 

Rodney rappelle à Betty qu’ils sont attendus au manoir des Harrington à 19 heures ce soir. Elle demande s’ils doivent absolument y aller. Elle n’a pas envie de se confronter à Catherine. 

Rodney indique qu’ils doivent y aller. George souhaite une bonne nuit à Betty et Rodney. 


Pendant ce temps, au cottage, Constance dit à Rossi qu’elle devrait rentrer chez elle. Elle ne se sent pas à l’aise dans cette maison où une femme a été assassinée.

Il demande les détails sur le drame. Elle reste évasive et dit que cela s’est produit après la guerre. Elle était à New York et ne connaît pas tous les détails. Il continue à la presser de questions et elle continue à rester évasive. Rossi dit qu’il ne croit pas aux fantômes. Il prend son manteau et ils partent. 

Rossi raccompagne Constance chez elle. Allison est en train de lire quand Constance entre. L’adolescente demande à sa mère s’ils sont allés dîner à l’auberge. Allison est choquée lorsqu’elle apprend qu’ils sont en fait allés à l’ancienne maison Carson. Constance commence à dire qu’ils ont passé une soirée parfaitement agréable. Elles se souhaitent bonne nuit. 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s